Masque antipelliculaire à base d’ortie piquante

Helloooooo,

Je vous retrouve pour une petite recette de masque anti-pelliculaire. Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu des pellicules mais cela s’est beaucoup calmé depuis que je suis revenue au naturel. Cependant j’en ai encore, et plus pénible, j’ai souvent le cuir chevelu qui me démange.

Alors aujourd’hui je vais vous présenter une nouvelle recette de masque capillaire contre les pellicules à base de poudres. Je me suis inspirée d’une recette aroma-zone que j’ai adaptée avec ce que j’avais sous la main.

IMG_20160519_181913

Les ingrédients :

  • 3 cas de poudre d’ortie piquante
  • 2 cas de poudre de shikakai
  • 1 cac d’huile de kukui
  • 4 gouttes d’huile essentielle de cèdre d’atlas
  • eau tiède

 

La préparation :

Mettre les poudres dans un bol et ajouter l’eau tiède progressivement en mélangeant doucement jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène.

Ajouter à cette pâte, l’huile de kukui et l’huile essentielle de cèdre d’atlas et bien mélanger.

L’application :

Après avoir mouillé ses cheveux, appliquer le masque sur cuir chevelu humide et masser délicatement. Laisser poser 5 minutes et rincer à l’eau claire.

IMG_20160519_181824

Le résultat :

En plus de lutter contre les pellicules, l’ortie piquante ralentit la chute des cheveux et les fortifie grâce à ses principaux constituants actifs qui sont : les sels minéraux et les oligo-éléments (zinc, potassium, fer, calcium, silice…), les vitamines A, C, B2, B5 et B9.

Le shikakai lave le cuir chevelu et les cheveux tout en leur donnant un toucher soyeux.

L’huile de kukui est un très bon démêlant pour les cheveux secs ce qui n’est pas négligeable sur cheveux bouclés/frisés.

L’huile essentielle de cèdre d’Atlas est connue pour être régénérante, tonique et antipelliculaire.

Ce masque va donc assainir et apaiser le cuir chevelu.

Après un long rinçage, sûrement du à ma nature de cheveux (frisés/bouclés), je retrouve des cheveux doux et propres et surtout un cuir chevelu frais. A voir avec le temps si l’ortie piquante et le shikakai aident vraiment sur les pellicules car vous vous doutez bien qu’elles ne vont pas disparaître comme par magie.

Pour les démangeaisons, j’ai pu remarquer une nette amélioration pendant la journée mais dès le lendemain, ça reprenait (j’en suis à mon 3e essai donc soyons patients).

Quoi qu’il en soit, je continuerai ce masque car j’aime beaucoup la sensation de propre qu’il laisse sur mes cheveux et mon cuir chevelu. Et si à long terme, en plus de lutter contre les pellicules, il peut limiter la chute des cheveux, je dis OUI :).

Petit conseil du jour :

Pour toutes celles qui souffrent comme moi de démangeaisons du cuir chevelu, évitez de mettre trop de produits directement sur celui-ci. L’accumulation de produits (après-shampoing, huiles, soins sans rinçage…) peut aussi provoquer des démangeaisons, sans oublier les shampoings trop agressifs qui irritent.

Et vous, que faites vous pour lutter contre les pellicules ?

Avez vous déjà utiliser l’ortie piquante ? Pour autre chose que les cheveux ?

Dites moi tout….

Je vous embrasse.

Adiza.

 

 

 

Vous aimerez peut-être

4 commentaires

    1. Hello, juste une précision si jamais tu veux tester : l’huile de kukui on peut la remplacer par l’huile végétale de son choix. Ça peut être de l’huile de coco, de jojoba etc…
      Merci d’être passée par là.
      Bises.

  1. Bonjour!
    J’avais fait une recette du genre, mais c’est après 3 semaines que mes pellicules ont disparu. Je crois que même pour le cuir chevelu on est obligée de se dire qu’il faut 28 jours de renouvellement cellulaire pour repartir sur de bonnes bases, non?

  2. Hello 🙂 sympa ta recette, je ne connaissais pas l’huile de kukui.
    L’ortie piquante j’ai essayé de l’intégrer dans une recette de shampoing solide pour lutter contre les pellicules mais même en 3 mois rien de mirobolant comme résultat, dommage..
    La prochaine fois je tenterai ortie + HE de Bay St Thomas, sait-on jamais !
    Bises!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *